DOMAINEDELAPEINTURE
HOMEMENU
//Peindre un plafond

Peindre un plafond

    • Cyril BONHOMME
    • Cyril BONHOMME

... facilement pour un résultat bluffant !

banniere peindre un plafond

Le manque de budget peut vous amener à ne confier qu’une partie des travaux de rénovation à un professionnel : la plupart du temps, la pose de plaques de plâtre et des bandes à joints ainsi que la préparation et l’impression des murs et plafonds restent l’affaire du plâtrier-peintre. Communément, on réalise soi-même les peintures de finition plafond et murs. Pourtant, peindre un plafond n’est pas une mince affaire : il serait plus judicieux de faire soi-même l’impression et la finition des murs et de laisser le soin du plafond à un peintre professionnel, surtout lorsqu’il s’agit d’une surface supérieure à 30 m².

Si malgré tout, vous décidez d’accomplir vous-même cette tâche, voici quelques conseils pour réaliser un plafond impeccable.

Conditions d'application et préparation

À noter, la température d’application impacte le résultat, l’idéal se situant entre 10 et 20°C. En raison de la chaleur et d'un faible taux d'hygrométrie, le séchage de la peinture est beaucoup trop rapide par plus de 20°C, et du coup favorise l’apparition de reprises. Dans tous les cas, neuf ou rénovation, pensez à nettoyer la surface avant toute mise en peinture avec de l’alcali dilué à 10% dans de l’eau froide. On ôte ainsi les saletés et poussières qui pourraient  altérer l’adhérence et le rendu. Bien sûr, il faut avant tout combler les trous et fissures et poncer les aspérités proprement. Le moindre défaut de surface sur un plafond est visible, surtout à l’heure actuelle, avec les spots encastrés qui diffusent une lumière rasante. Avant de commencer, il est souhaitable de masquer vos angles de murs à l’aide d’un scotch de masquage, cela évite les coulures sur votre mur et facilite vos réchampis.

Mise en peinture

On dépose au préalable une couche d’impression (Esterel impress) pour uniformiser et bloquer les fonds. On diminue ainsi le risque de traces et on améliore l’adhérence de la finition. Quelques réflexes doivent être adoptés dès l’application de la sous-couche : travailler face à la lumière, par zones d’un mètre carré, en partant toujours de la fenêtre jusqu’à l’opposé, pour finir chaque zone en croisant. Veillez à peindre votre plafond en une seule fois, rien de tel pour un rendu de qualité.

Utilisez le bon produit...

Le choix de la peinture est évidemment primordial pour un résultat optimal. Il existe aujourd’hui des « glycéros à l’eau »  (Calanque mat profond, Hydrofinish mat, Aqualine) avec un fini top même pour les débutants ! Mais n’oubliez pas, le rouleau pour appliquer la peinture a autant d’importance que celle-ci !

Renseignez-vous auprès de notre équipe, nous sommes là pour vous indiquer quelle gamme est la plus recommandée en fonction de votre chantier !

  • image : 0 sur 4
  • image : 1 sur 4
  • image : 2 sur 4
  • image : 3 sur 4

Produit(s) utilisé(s)

Aucune information à afficher !

Article(s) associé(s)

Aucune information à afficher !